Les voies cyclables rapides fleurissent en Europe

 

Avec le développement des mobilités douces et l’augmentation du nombre de vélos dans les villes du monde entier, de nombreuses solutions sont mises en place pour désengorger les grandes agglomérations. Les voies cyclables volent peu à peu la vedette aux voies de circulations automobiles, les vélos remplacent les voitures.

Depuis quelques années maintenant les grandes villes Européennes mettent l’accent sur des projets d’autoroutes pour vélo, que l’on pourrait également appeler « voies cyclables rapides ». Ces pistes cyclables ont la particularité d’être plus larges (4 mètres) et de couvrir des distances beaucoup plus importantes que les pistes classiques. Les voies cyclables rapides sont en effet séparées des réseaux routiers : il s’agit de limiter les intersections et fluidifier le trafic en évitant aux cyclistes de freiner trop souvent. L’idée étant d’aller d’un point A à un point B rapidement. On trouve déjà ce type d’infrastructures dans de nombreuses villes, principalement dans le nord de l’Europe (L’Allemagne, le Danemark, les Pays Bas, la France…).

Les voies cyclables rapides permettent aux cyclistes de rouler en toute sécurité. La sécurité passant également par la visibilité, il est important que le cyclistes reste visible, surtout si il circule de nuit. Les produits des collections LED Connect et LED Easy de Moonride offrent confort et visibilité. Découvrez les dans la rubrique produit du site !

 

Les voies cyclables rapides en Allemagne

La région de la Ruhr regroupe plusieurs grandes villes et forme une vaste aire urbaine. La distance entre les villes va de 10 à 16 km, il est donc difficile de les relier en vélo. C’est pourquoi un plan de construction de voies cyclables rapides a été mis en place afin de permettre aux cyclistes (ou autres utilisateurs de mobilités douces) d’accéder aux différentes villes rapidement et écologiquement ! Cette initiative a vu le jour lorsque l’autoroute entre les villes de Duisburg et Dortmund a fermé ponctuellement à l’occasion d’un projet culturel en 2015. Des millions de personnes ont pu y marcher, faire du skate, du vélo, de la trottinette.
Le planificateur Martin Tönnes a pris conscience de la demande réelle. La réflexion concernant la construction d’une autoroute cyclable était évidente.
Cinq an plus tard, la première Radschnellweg (« voie cyclable rapide ») est inaugurée entre les villes de Mülheim an der Ruhr et Essen. Ce premier tronçon est appelé à devenir la plus grande autoroute cyclable du monde : elle reliera dix villes et quatre universités.

 

Les voies cyclables rapides aux Pays Bas

Le pays du vélo a mis en place, dès les années 90, des voies cyclables rapides afin d’assurer la sécurité des cyclistes sur des longues distances et lutter contre les embouteillages. Des ronds-points aériens ont également émergé dans le paysage coloré. Ils permettent d’éviter tout risque de collision et fluidifient le trafic. Ces voies cyclables rapides, construites à côté des autoroutes, sont également une alternative visible aux conducteurs frustrés, bloqués dans les bouchons interminables.

 

 

 

Les voies cyclables rapides au Danemark

Copenhague est devenue la capitale mondiale du vélo et dispose même d’une ambassade du vélo, la Cycling Embassy of Danmark. Depuis les années 2000, les projets de vélo-routes fleurissent un peu partout au Danemark. Le réseau cyclables s’élargi à la banlieue et aux villes de proximité. A Copenhague en novembre 2016, le nombre de vélos (265 700) dépassait le nombre de voitures (252 600). La ville vise 50% de déplacement en petite reine d’ici 2025. Si cet objectif est atteint, il réduirait de 10 000 voire 20 000 tonnes les émissions de CO2 par an.

 

 

Les voies cyclables rapides au Royaume Unis

Avec le succès fulgurant des vélos électriques et le développement des mobilités douces, l’univers du cyclable connait une nouvelle ère du déplacement urbain. A Londres, le nombre de cyclistes a doublé en 10 ans. La ville à dernièrement lancé 2 projets d’autoroutes cyclables : d’Est en Ouest, sur 30 km, puis du Sud au Nord sur 5 km.

 

Proposition d’une autoroute pour cyclistes dans la ville de Londres

Et la France dans tout ça ?

Paris a lancé en 2015 le plan REVe (Réseau Express Vélo) qui doit voir aboutir en 2020 un réseau de voies cyclables express de 45 kilomètres. Cette initiative permettra de rallier le Nord au Sud et l’Est à l’Ouest de la capitale. Depuis août 2017, 4 kms sont déjà utilisables entre Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine et le pont de Bir-Hakeim Paris, XVIe) en passant par les quais de Seine.

 

       

 

Dernière mise à jour le 7 décembre 2017

Laisser un commentaire


Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies J'accepte